Féminicide : des policiers sanctionnés pour leur responsabilité dans le meurtre de Chahinez Daoud

Publié
Féminicide : des policiers sanctionnés pour leur responsabilité dans le meurtre de Chahinez Daoud
Article rédigé par
N.Perez, B.Thomas, L.Montfort, P.Lagaune, S.Lisnyj, R.Miri, J.Cordier - France 2
France Télévisions

Six policiers étaient convoqués en Conseil de discipline, mardi 4 janvier, pour leur responsabilité dans l'affaire du meurtre de Chahinez Daoud. La mère de famille avait été tuée par son ex-mari en mai 2021, à Mérignac. Les policiers ont écopé de sanctions allant de l'avertissement à trois jours de sanctions avec sursis. 

Combien de fois Chahinez Daoud avait-elle alerté la police, avant d'être tuée par son ex-mari, brûlée vive en pleine rue, en mai 2021 à Mérignac (Gironde) ? Elle avait une première fois fait condamner son conjoint, mais il l'avait séquestrée dans sa cave pendant trois jours et tenté de l'étrangler à sa sortie. La jeune femme retourne alors au commissariat pour porter plainte. 

Des dysfonctionnements à répétition

Aujourd'hui, l'administration admet avoir des doutes sur la manière dont la dangerosité de l'ex-mari a été prise en compte, à ce moment-là. Le profil du policier pose également problème : il vient d'être condamné lui-même pour violences conjugales. D'autres dysfonctionnements ont été mis au jour du côté de la police et de la justice. "Nous rencontrons plus que régulièrement des femmes qui sont allées porter plainte, et la plainte n'est pas suivie d'effet", souligne une avocate spécialiste des violences conjugales. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.