Féminicide à Bordeaux : l'hommage à Sandra P., victime de son ex-conjoint

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Bordeaux : l'hommage à Sandra P., victime de son ex-conjoint
France 3
Article rédigé par
M. Septembre, C. Coulon, T. Groudel, JC Lacoste, T. Elobo, D. Attal - France 3
France Télévisions

L'émotion est toujours très forte à Bordeaux (Gironde) après la mort de Sandra P., jeune mère de famille tuée à coups de couteau par son ex-conjoint. Un rassemblement a eu lieu dans l'après-midi, dimanche 4 juillet, en hommage à la victime, qui avait déposé deux plaintes contre son meurtrier présumé. 

Les parents de Sandra P. sont venus exprès depuis l'Espagne pour être présents, dimanche 4 juillet, devant la maison de leur fille de 31 ans, tuée vendredi 2 juillet. Les parents, qui tentaient de protéger leur fille depuis plusieurs mois, crient leur colère et leur douleur. "Elle n'a pas été protégée", reproche la mère de la victime, malgré deux plaintes déposées contre l'ex-conjoint de la jeune femme pour harcèlement et menaces. Le manque de protection : un sentiment partagé par les personnes venues rendre lui hommage. "C'est de la colère, de la rage", confie une femme qui peine à trouver ses mots. "Cet homme était déjà connu des services de police, je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas eu de protection", interroge une jeune femme. 

Un suspect qui ne se souvient plus

Âgé de 37 ans, l'homme avait interdiction d'entrer en contact avec son ex-femme. Il a avoué aux policiers s'être caché dans son domicile durant la nuit, avant qu'une bagarre n'éclate. Il s'empare alors d'un couteau, et affirme ne plus se souvenir ce qui s'est passé ensuite. Il pourrait être mis en examen et risque la réclusion criminelle à perpétuité. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.