Bertrand Cantat, une lente et longue descente aux enfers

L'ancien leader de Noir Désir, condamné pour avoir tué sa compagne Marie Trintignant, a dû déprogrammer une dizaine de concerts programmés cet été. Retour sur la chute de l'artiste.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Noir Désir mené par Bertrand Cantat se forme dans les années 80. Le groupe explose dans les années 90. Dans la nuit du 26 au 27 juillet 2003, tout va basculer. Marie Trintignant tombe dans le coma après une violente dispute avec son compagnon Bertrand Cantat en Lituanie en marge du tournage d'un film. Sous l'emprise de médicaments et d'alcool, il aurait poussé l'actrice qui serait tombée par terre en se cognant la tête.

Un second drame fatal

Bertrand Cantat est placé en détention. Il est considéré officiellement comme un meurtrier par le parquet de Vilnius. Tout au long du procès, ses proches vont le soutenir, y compris son ex-femme. Mais il est condamné à huit ans de réclusion. Après trois ans et demi de prison en France, il est libéré. En 2008, Noir Désir se relance et sort deux nouveaux titres. En 2010, l'ex-femme de Bertrand Cantat se suicide. C'est alors que les langues se délient et que le groupe va se séparer. Le chanteur, qui tente désormais de reprendre une carrière solo est de plus en plus déprogrammé.

Le chanteur Bertrand Cantat durant un concert aux Eurockéennes de Belfort, le 29 juin 2012.
Le chanteur Bertrand Cantat durant un concert aux Eurockéennes de Belfort, le 29 juin 2012. (SEBASTIEN BOZON / AFP)