"Arrêtons-les" : le gouvernement lance un compte Twitter contre les violences sexuelles et sexistes

Ce compte servira de "centre de ressources à destination des femmes victimes de violences", a affirmé le gouvernement.

Capture d\'écran du logo du compte Twitter Arrêtons-les, lancé par le gouvernement, lundi 24 juin. 
Capture d'écran du logo du compte Twitter Arrêtons-les, lancé par le gouvernement, lundi 24 juin.  (TWITTER)

Le gouvernement a lancé, lundi 24 juin, un compte Twitter destiné à lutter contre les violences sexuelles et sexistes en sensibilisant victimes et grand public, ont annoncé Christophe Castaner et Marlène Schiappa. Son nom : @arretonsles. 

Ce compte servira de "centre de ressources à destination des femmes victimes de violences afin de leur faire connaître les dispositifs d'aide et d'orientation", selon un communiqué du ministère de l'Intérieur et du secrétariat d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes. Il fait par exemple la promotion du numéro d'urgence 3919 ou de la plateforme de signalement en ligne permettant d'entrer en contact avec un policier ou un gendarme.

En novembre 2018, Emmanuel Macron a qualifié de "grande cause nationale" la lutte contre les violences faites aux femmes. Le dernier bilan statistique du ministère de l'Intérieur pour l'insécurité et la délinquance en 2018 a montré une "forte hausse" des violences sexuelles dans le sillage du mouvement #Metoo. Les plaintes pour viols ont augmenté de près de 17% et celles pour agressions sexuelles ont bondi d'environ 20% l'année dernière.