Amérique du Sud : un hymne et une chorégraphie pour dénoncer les violences faites aux femmes

Une chorégraphie et un hymne créé au Chili pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles se rependent dans toute l'Amérique du Sud.

FRANCE 2

Au cœur de la capitale argentine, Buenos Aires, un rassemblement féministe s'est déroulé vendredi 6 décembre. Les manifestantes sont toutes en ligne et entonnent en même temps des paroles pour dénoncer les violences faites aux femmes, le tout avec une chorégraphie qu'elles exécutent toutes en même temps. "Ce n'était pas ma faute, ni où j'étais, ni comment j'étais habillé", scandent ces femmes. "Le violeur, c'est toi".

L'égalité et des droits

"Nous revendiquons l'égalité et les droits des femmes, que l'on nous reconnaisse, et que l'on cesse de nous violer, de nous discriminer. Nous voulons une société plus juste", explique Veronica Martinez, militante féministe. Ces paroles ont été écrites par un collectif féministe chilien pour dénoncer également les violences sexuelles faites par les policiers qui répriment les manifestations. "L'État oppresseur est un macho violeur", disent aussi les paroles. "Les femmes ont beaucoup à dire sur les violences sexistes et les inégalités", selon Magdalena Serrano, militante féministe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des femmes manifestent contre les violences sexistes, à Santiago (Chili), le 4 décembre 2019. 
Des femmes manifestent contre les violences sexistes, à Santiago (Chili), le 4 décembre 2019.  (MARTIN BERNETTI / AFP)