Affaire Jacques Bouthier : une enquête ouverte pour "abus de biens sociaux" et "blanchiment" pour déterminer le degré d'implication d'Assu 2000

Trois semaines après la mise en examen du patron du groupe de courtage en assurances, le parquet de Paris a révélé, lundi, qu'une deuxième enquête avait été lancée en parallèle.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 La devanture d'une agence Assu 2000, le 24 mai 2022, à Paris. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)

C'est la deuxième enquête initiée dans l'affaire Jacques Bouthier, cette fois dans un volet lié au financement. Une enquête pour "abus de biens sociaux", "recel d'abus de biens sociaux" et "blanchiment en bande organisée" a été ouverte le 12 mai, a appris franceinfo, lundi 13 juin, auprès du parquet de Paris, confirmant une révélation de M6.

Selon nos informations, la justice cherche à déterminer si le groupe de courtage en assurances Assu 2000, dirigé par Jacques Bouthier jusqu'en mai, a été impliqué dans les faits valant au dirigeant de 75 ans une mise en examen pour "traite des êtres humains" et "viols sur mineure". Cinq autres personnes ont, comme lui, été placées en détention provisoire dans cette vaste affaire de prostitution.

Fondé en 1975 par Jacques Bouthier, le groupe Assu 2000, devenu Vilavi en janvier, se présente comme le "premier courtier expert en assurance et en crédit dédié aux particuliers en France". Il revendique 1 800 collaborateurs, 163 millions d'euros de chiffre d'affaires et près de 550 000 clients assurés. Le groupe est composé de 11 marques spécialisées dans le courtage et dans la gestion de patrimoine, dont Assu 2000, mais aussi Euro-assurance ou encore Assuréo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.