Cet article date de plus de quatre ans.

Viol : témoignage d'une victime qui a décidé de ne plus se taire

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Viol : témoignage d'une victime qui a décidé de ne plus se taire
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le gouvernement a présenté, ce mercredi 23 novembre, un nouveau plan contre les violences faites aux femmes. Il s'agit de renforcer le droit des victimes et notamment celles qui ont subi un viol. Elles étaient 84 000 l'an passé.

Elle a donné rendez-vous à France 3 dans un parc loin du tumulte et des regards. Elle apparaîtra seulement en silhouette, car elle n'ose toujours pas exposer publiquement son histoire. C'était durant l'été 1997, elle a alors 11 ans et est en vacances avec ses parents. Dans le gite voisin, un garçon de 18 ans la repère, puis la viole. Elle se mure alors dans un silence coupable. "On a honte, on se lave 50 000 fois dans la journée et on met toutes les affaires salies à la poubelle et on dit rien", confie la jeune femme.

17 années avant d'avoir le courage de porter plainte

Un jour, elle fait une tentative de suicide. Une envie d'en finir et toujours pas de dépôt de plainte. 17 années vont passer avant qu'un psychiatre lui donne le courage de pousser la porte d'un commissariat. Depuis juin 2014, sa plainte est passée dans les mains de trois procureurs. Deux années et demi d'instruction qui lui paraissent une éternité. Aujourd'hui, cette trentenaire semble plus que jamais déterminée à poursuivre le combat pour elle, mais aussi pour toutes les victimes de violences sexuelles.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.