VIDEO. Une montagne de normes insurmontable?

Le Premier ministre doit annoncer mardi une série de mesures pour tenter de créer un "choc de simplification" en allégeant les procédures administratives et en diminuant le nombre de normes qui pèseraient sur l'activité économique française.

France 2 - Laurent Desbonnets et Jean-François Monier

François Hollande a promis un "choc de simplification", jeudi 28 mars lors de son intervention sur France 2. Une promesse que le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, doit transformer en actes mardi 2 avril. Le Premier ministre doit annoncer les premières mesures destinées à alléger les procédures administratives et diminuer les nombreuses normes qui pèseraient sur la croissance de l'économie française.

"Aujourd'hui, une entreprise – petite – est obligée d'envoyer 3 000 informations par an à l'administration, 3 000 !", avait insisté le chef de l'Etat. "Demain il faut réduire deux fois, trois fois ce chiffre", avait-il avancé. Pour Matignon, alléger les quelque 400 000 normes existantes en France constitue, "dans la crise que nous traversons, un enjeu économique, budgétaire, mais aussi démocratique"

Dans un rapport sur "l'inflation normative" remis il y a une semaine par Jean-Claude Boulard, maire PS du Mans, et Alain Lambert, ancien ministre du Budget et président divers droite du conseil général de l'Orne, les deux élus locaux estiment à 2 milliards d'euros entre 2008 et 2011 le coût pour les collectivités de la mise en conformité avec les nouvelles normes. Plusieurs gouvernements ont essayé de simplifier les normes depuis plusieurs années, notamment en 2007, rappelle ce reportage de France 2 diffusé lundi 1er avril dans le JT de 20 heures. 

 

 

Le Premier ministre doit annoncer, le 2 avril 2013, les premières mesures pour tenter de créer un \"choc de simplification\" en allégeant les procédures administratives et les normes qui pèseraient sur l\'activité économique.
Le Premier ministre doit annoncer, le 2 avril 2013, les premières mesures pour tenter de créer un "choc de simplification" en allégeant les procédures administratives et les normes qui pèseraient sur l'activité économique. ( FRANCE 2 / FRANCETV INFO)