Envoyé spécial, France 2

VIDEO. "Je ne verrai pas son premier sourire" : "Envoyé spécial" a rencontré Stéphanie qui a porté deux fois des enfants pour les autres

Elle a reçu 40 000 euros au total, pour un acte qu'elle considère comme généreux et en accord avec ses convictions.

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Qui sont les femmes qui proposent, sur internet et en toute illégalité, de porter un enfant pour les couples qui ne peuvent pas en avoir ? Au cours de leur enquête sur ce "marché" pas comme les autres, à voir le 31 janvier 2019, les journalistes d'"Envoyé spécial" ont rencontré Stéphanie. Elle a été mère porteuse deux fois, pour deux couples homosexuels. Elle a reçu 40 000 euros au total, pour un acte qu'elle considère comme généreux et en accord avec ses convictions. Extrait.

Elle a raconté que le bébé était mort-né

Le discours de Stéphanie est rodé, elle dévoile sans difficulté ses techniques pour ne pas avoir d'ennuis avec la justice. A la naissance, elle reconnaît chaque enfant comme si elle était en couple avec le père biologique. Au bout de quelques mois, elle signe une "délégation d'autorité parentale", un document officiel que les juges acceptent généralement sans poser de questions. Stéphanie renonce alors à son rôle de parent au profit du couple. En pratique, celui-ci n'a plus besoin de son accord pour emmener l'enfant à l'étranger ou l'autoriser à participer à une sortie scolaire.

Seuls le mari, les parents et la meilleure amie de Stéphanie connaissent la vérité. A la deuxième grossesse, elle a raconté à ses collègues de travail que le bébé était mort-né. Elle a même menti à ses enfants en bas âge. Si elle donne l'impression de tout maîtriser, même ses sentiments pour les enfants qu'elle a portés, Stéphanie craque pourtant en évoquant le moment de la séparation avec le bébé, à la maternité. Malgré tout, elle dit n'avoir pas de regrets et assure que "si c'était autorisé", elle le referait "peut-être une dernière fois".

Extrait de "Bébé sur internet : le marché clandestin", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 31 janvier 2019.