Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo "Stars 80" : "Avec 'Born to Be Alive', Patrick Hernandez reste bien... vivant !"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
13h15 le samedi : "Le tube mondial avec lequel Patrick Hernandez reste bien vivant"
Article rédigé par
France Télévisions

Le Français Patrick Hernandez est le compositeur-interprète du tube disco "Born to Be Alive" vendu à 25 millions d'exemplaires depuis 1979. L'unique succès de sa carrière lui permet encore aujourd'hui de chanter en public... et de jouir de ses royalties. Extrait de "13h15 le samedi" du 25 juillet.

Patrick Hernandez est au sommet des ventes de disques dans de nombreux pays en 1979. Ce Français cartonne avec son tube Born to Be Alive dans toutes les boîtes de nuit, sous toutes les latitudes. Qui peut affirmer, les yeux dans les yeux, n'avoir jamais hurlé un jour (une nuit ?) ce titre majeur de l'époque disco devenu un succès planétaire ?

"Dans sa première version, il ressemblait à une chanson de Dylan. C'était très acoustique, épuré, simple. Il a fallu attendre 1978 et la rencontre avec le producteur belge Jean Van Loo, qui a eu l'idée d'en faire une chanson disco – ce qui au départ était pour moi une hérésie, car le disco ne me plaisait pas", se souvient l'heureux compositeur d'une authentique machine à sous.

"Jusqu'à 1 500 euros par jour !"

Ce one-hit wonder, unique succès interprété par un artiste n'en ayant jamais connu d'autre dans sa carrière, est toujours utilisé par de grandes marques pour l'habillage sonore de leurs publicités. Patrick Hernandez en est le compositeur, le producteur et l'interprète. C'est donc 100 % des royalties dans sa poche, issues de la pub, du long métrage et autres passages dans les médias.

"Cela rapporte entre 800 euros les mauvaises années et 1 500 euros les très bonnes années... par jour ! Avant que les impôts soient passés...", affirme-t-il en précisant que "c'est d'un rapport certain qui fait effectivement vivre". Cinquante-six disques d'or, plusieurs tours du monde et 25 millions d'exemplaires vendus plus tard, Patrick Hernandez s'amuse toujours de ne pas figurer sur la pochette originale de son tube...

> Autres temps forts :
- "Stars 80" : "La dernière génération où on dansait sur du français"
- "Stars 80" : "Dans cette tournée, nous sommes tous cabossés..."

> Ces vidéos sont  extraites du document "Les coulisses des Stars 80" diffusé dans 13h15 le samedi du 25 juillet 2015, le magazine d'information présenté par Marie Drucker sur France 2.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.