20h30 le samedi, France 2

VIDEO. Quand la Mère Denis est devenue la grand-mère de tous les Français en crevant l’écran : "Ça c’est vrai ça !"

Un publicitaire a vu toute son enfance la Mère Denis battre son linge au lavoir. Il a eu l’idée de lui faire tourner des pubs pour des machines à laver. Et il a eu raison de lui faire confiance… Extrait du magazine "20h30 le samedi" diffusé le 11 janvier 2020, juste après le journal de France 2.

C’est en 1973 que la Mère Denis, 79 ans, fait sa première apparition à la télévision dans une publicité pour une marque d’électroménager qui la montre en train de battre son linge dans un vieux lavoir de campagne. Le publicitaire Jacques Séguéla n’en croit pas ses yeux : "Je suis devant mon écran et je hurle de bonheur pour la pub… et de jalousie. C’est la campagne que j’aurais aimé faire, confie-t-il au magazine "20h30 le samedi" (replay). On n’avait pas pensé à ça : ce retour à la terre, à la France d’hier, mais à la France de toujours. Elle est tout ça la Mère Denis."

La vedette du petit écran va tourner huit pubs pour l’annonceur qui vend ses machines à laver en faisant du moderne avec de l’ancien. "Là, on nous replonge dans une image ancestrale très étrange, estime Anne Saint-Dreux, fondatrice de La Maison de la pub. La Mère Denis est un genre de galipette temporelle. On est vraiment à l’inverse de ce qui se fait." A l’époque en effet, les publicités mettaient plutôt en scène des femmes actives passant par exemple l’aspirateur en chantant, enfin "libérées" des tâches domestiques grâce aux nouveaux appareils ménagers qui déferlaient sur le marché.

"Elle était la représentante des Gilets jaunes de l’époque"

"Après 68, les Français hésitent entre le retour à la terre et le snobisme parisien, analyse Jacques Séguéla. Et c’est parce qu’elle était la représentante de cette France d’en-bas, des Gilets jaunes de l’époque, qu’elle a réussi comme ça." Grâce à la Mère Denis, la marque qu’elle représente devient l’un des leaders du secteur. Et tout a commencé par le coup de génie du publicitaire Pierre Baton qui passe depuis toujours ses vacances en Normandie dans son village : "Depuis ma plus tendre enfance, j’ai vu la Mère Denis allant jusqu’au lavoir, laver le linge avec son battoir, sa hotte et beaucoup de courage", racontait-il.

"On m’a demandé si je voulais passer à la télé. J’ai dit oui. Alors, ils sont venus avec tout le matériel. Ils étaient une vingtaine. Ils m’ont photographiée et puis ça a bien marché. Ma figure plaisait à tout le monde, mon visage, tout ça", témoignait à la télévision la lavandière disparue en janvier 1989, à âge de 95 ans. "Le casting est génial. Elle crève l’écran. C’était un buzz incroyable", conclut Jacques Séguéla, saluant ainsi sans rancune le coup de génie publicitaire de son confrère qui a fait de la Mère Denis, en quelques spots de pub, la grand-mère de tous les Français.

20H30 LE SAMEDI / FRANCE 2
20H30 LE SAMEDI / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 20H30 LE SAMEDI / FRANCE 2)