VIDEO. Parlez-vous alsacien ?

Les députés ont entamé l'examen d'un texte sur la place des langues régionales. En Alsace, un tiers de la population utilise dans sa vie quotidienne l'Alsacien.

L'Assemblée nationale a commencé mercredi 22 janvier l'examen d'un texte qui défend les langues régionales. La France avait voté cette charte européenne en 1999 mais elle ne l'a jamais ratifiée. La République, très centralisée, se méfie toujours de ces dialectes qui vivent encore. Le meilleur exemple se trouve en Alsace où un tiers de la population parle alsacien au quotidien. Cependant, la langue alsacienne se délite. A Strasbourg, la capitale de l'Alsace, seul un habitant sur cinq continue de la parler .

Pourtant, quand on quitte la ville pour le vignoble, la langue continue d'être transmise notamment en famille. C'est le cas chez les Schneider. Pour parler l'alsacien, chaque génération a dû se battre et cela dès l'école. "On était quand même chanceux de pouvoir le parler. Aujourd'hui, quand je les vois (et) qu'ils ne le parlent plus, je trouve qu'on a loupé le coche", regrette Denis Schneider.

Le dynamisme culturel autour de la langue ne l'empêche pas de perdre du terrain.
En 15 ans, elle a perdu près de 20% de ses locuteurs.

Les rues de Strasbourg (Bas-Rhin) décorées pour Noël, le 29 novembre 2013.
Les rues de Strasbourg (Bas-Rhin) décorées pour Noël, le 29 novembre 2013. (FREDERICK FLORIN / AFP)