VIDEO. Marlène Schiappa "soutient" une nouvelle proposition de loi contre la fessée

La secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes accueille favorablement "à titre personnel" une mesure bientôt examinée contre les violences dites éducatives.  

RADIO FRANCE

"Oui, je soutiens cette proposition de loi pour interdire ce que l'on appelle les châtiments corporels", a déclaré Marlène Schiappa jeudi 15 novembre sur franceinfo, alors qu'un nouveau texte, contre la fessée notamment, doit arriver devant les députés le 29 novembre. 

La secrétaire d'État, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, a précisé donner son avis "à titre personnel". "Il n'y a pas encore de décision collective de la part du gouvernement", a-t-elle indiqué. Pour justifier sa position, "il n'y a aucune violence éducative, il n'y a pas de petite claque. Toute violence a des séquelles importantes. C'est maintenant démontré scientifiquement sur les enfants, pour toute leur vie, y compris quand ils sont adultes", a déclaré Marlène Schiappa. "En 2018, je ne vois pas qui pourrait défendre l'usage de la fessée et des violences ordinaires éducatives", a-t-elle conclu.  

Après son annulation en 2017 pour des raisons de procédure, le nouveau texte prochainement présenté à l’Assemblée nationale prévoit des mesures pédagogiques, mais pas de sanction pénale. 

La secrétaire d\'État à l\'Égalité entre les femmes et les hommes, invitée de franceinfo le 15 novembre 2018.
La secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, invitée de franceinfo le 15 novembre 2018. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)