VIDEO. La situation financière des Restos du cœur inquiète leur président

Invité des "4 Vérités" sur France 2, Olivier Berthe demande au gouvernement de faciliter les dons en nature des agriculteurs et des supermarchés pour faire face à la demande croissante.

FRANCE 2

"Notre situation financière est très compliquée." Alors que les Restos du cœur lancent, lundi 24 novembre, leur 30e campagne annuelle, leur président, Olivier Berthe, a sonné l'alarme sur le plateau des "4 Vérités", sur France 2. Il estime qu'en l'état actuel, les dons ne suffiront bientôt plus à répondre à la demande croissante.

Les dons représentent la moitié des ressources de l'association, l'équivalent de 84 millions d'euros l'an dernier. Mais ceux-ci stagnent, alors que la demande bat des records : 130 millions de repas distribués à plus d'un million de bénéficiaires l'an dernier, et la hausse devrait se poursuivre cette année.

Les Restos demandent l'exonération des dons agricoles

Le président de l'association estime qu'elle ne pourra pas faire face à ces nouvelles demandes "sans un sursaut de générosité – mais nous ne pensons pas qu'il puisse combler le trou – et sans de nouvelles sources d'approvisionnement".

Il demande, au gouvernement et à l'administration fiscale, de faciliter les dons en nature. L'an dernier, les exonérations fiscales sur ces dons, mises en place par la "loi Coluche", ont été étendues aux dons des producteurs laitiers. L'association demande aujourd'hui un élargissement de ce dispositif incitatif à tous les dons agricoles, ainsi qu'aux dons des produits invendus par les grandes surfaces.

Le président des Restos du Cœur, Olivier Berthe, lors du lancement de la campagne annuelle de l\'association, le 25 novembre 2013.
Le président des Restos du Cœur, Olivier Berthe, lors du lancement de la campagne annuelle de l'association, le 25 novembre 2013. (PATRICK KOVARIK / AFP)