VIDEO. Une pharmacie sanctionnée pour vente insuffisante de génériques

Une officine des Deux-Sèvres s'est vue déconventionnée provisoirement pour n'avoir pas délivré suffisamment de médicaments génériques.

Anne Guillé-Epée et Christophe Brousseau - France 2

Une pharmacie des Deux-Sèvres s'est vue déconventionnée pour un mois, une sanction infligée par l'assurance maladie car elle n'a pas délivré suffisamment de médicaments génériques. Elle ne pourra plus appliquer aux clients le tiers-payant, dispensant les assurés sociaux d'avancer les frais médicaux.

La Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) des Deux-Sèvres a confirmé que les pharmaciens mis en cause "n'ont pas appliqué l'accord conventionnel du tiers-payant générique". Le taux de distribution de médicaments génériques dans l'officine incriminée se situe entre 30 et 50%, alors que la majorité de la profession dans le département affiche des taux compris entre 75 et 80 %, indique la CPAM. Voici le reportage de France 2.

Une pharmacie parisienne, le 12 janvier 2011.
Une pharmacie parisienne, le 12 janvier 2011. (LOÏC VENANCE / AFP)