Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Géorgie, 8 000 ans plus tard

Ici, on a le vin dans le sang puisque les Géorgiens l'ont découvert il y a près de huit mille ans. "Avenue de l'Europe" vous fait découvrir le berceau de la viticulture : la Géorgie et sa vallée de la Kakhétie.

Avec "Avenue de l'Europe", retour aux origines du vin. C'est en Géorgie, cette ancienne république de l'URSS au cœur du Caucase, que le vin aurait été découvert il y a près de huit mille ans. Après la surproduction des années soviétiques, les vins géorgiens ont bien l’intention de compter à nouveau parmi les meilleurs. L’Etat aide ceux qui veulent se lancer dans la viticulture. 

Lourdement pénalisée par l'embargo russe de 2006 à 2013, la Géorgie a compris qu'il lui fallait se tourner vers l'Europe pour exporter sa production. Grâce à un accord d'association, celle-ci est dispensée de taxes.  

Vinification en amphores, à l'ancienne

Les acheteurs européens se montrant plus exigeants, une commission de dégustation dépendant du ministère de l'Agriculture a été créée pour sélectionner les bouteilles dignes d’être exportées.

Parmi les productions de qualité, celles des néo-ruraux et des jeunes, de plus en plus intéressés par le vin naturel. Un vin de niche, souvent vinifié à l’ancienne dans des amphores, qui attire désormais des investisseurs étrangers.

Un reportage de Hervé Dhinaut et Loïc Lemoigne diffusé dans "Avenue de l'Europe" le 15 novembre 2017.

Amphores Georgie
Amphores Georgie (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)