VIDEO. Drones : trois personnes interpellées aux abords d'une centrale

Deux hommes et une jeune femme âgés de 24 à 31 ans ont été arrêtés mercredi 5 novembre en possession d'un drone à proximité du site nucléaire de Belleville-sur-Loire dans le Cher.

France 3
L'interpellation a presque eu lieu par hasard. Les gendarmes repèrent en effet lors d'un exercice trois individus à proximité du périmètre de sécurité de la centrale de Belleville-sur-Loire. Les deux hommes et la femme âgés de 24 à 31 ans sont alors arrêtés en possession d'un ou plusieurs drones. D'après le procureur de Bourges, les trois personnes ne sont toutefois pas soupçonnées du survol des autres centrales.
 
En un mois, treize sites nucléaires ont été survolés par des drones non identifiés. Ces opérations mettent dans l'embarras les autorités, mais également EDF, la sécurité des centrales étant remise en question, rappelle France 3.

Les survols de centrales formellement interdits

 
Survoler un site nucléaire en France est interdit dans un rayon de cinq kilomètres et à une altitude de 1 000 mètres. La centrale de Belleville-sur-Loire avait déjà été approchée par un drone vendredi 31 octobre. En 2007, douze militants de Greenpeace s'étaient introduits sur le site lors d'une action coup de poing.
Le JT
Les autres sujets du JT
Un drone quadrimoteur photographié le 14 février 2014 en Allemagne.
Un drone quadrimoteur photographié le 14 février 2014 en Allemagne. (FELIX HÖRHAGER / DPA / AFP)