Envoyé spécial, France 2

VIDEO. A l'euro près

"Envoyé spécial" a passé un mois auprès de familles qui vivent à l’euro près. Ils ont de petits salaires, de petites pensions. Pour eux, pas de vacances, de sorties ou de petits plaisirs.

Pour certains Français, les fins de mois difficiles commencent dès le 10 ou le 15. Alors pour ne pas être dans le rouge, ils comptent chaque euro, chaque jour. Familles, mères célibataires, retraités… Ils ont de petits salaires, de petites pensions. 

Ils s'appellent Josiane, Laetitia, Daniel, Delphine... Tous travaillent, et pourtant ils vivent leur vie à l'euro près. Pour eux, pas de vacances, pas de sorties ou de petits plaisirs. Certains se privent même de manger. "Envoyé spécial" a partagé le quotidien de ces Français qui ne s’en sortent plus et qui font face avec dignité.

Pour faire des économies, pas de repas de midi

Laetitia, en couple avec trois enfants, est sans cesse à découvert. Elle passe son temps à courir après l'argent. Delphine, mère célibataire, se prive de tout – et même de nourriture. Une semaine sur deux, elle ne déjeune pas à midi, pour faire des économies. A 65 ans, Josiane, qui milite avec les "Gilets jaunes", avait imaginé une retraite bien plus tranquille. Tous vivent avec une calculatrice dans la tête.

Un reportage de Nathalie Gros diffusé dans "Envoyé spécial" le 31 janvier 2019.

A l\'euro près
A l'euro près (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)