Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo "13h15". Une piste pour retrouver Lucas, disparu en 2015 dans le Gard ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
VIDEO. "13h15". Une piste pour retrouver Lucas, disparu en 2015 dans le Gard ?
Article rédigé par
France Télévisions

En mars 2015, dans l’après-midi de la disparition de Lucas, 15 ans, un homme a été vu non loin de sa maison. La piste est considérée comme sérieuse par les enquêteurs. Cette personne reste à identifier et sa voiture n’a pas été retrouvée. Extrait du magazine "13h15".

Sur les 50 000 mineurs qui disparaissent chaque année, la plupart fuguent et sont rapidement retrouvés. Il y a environ deux disparitions par an aussi inquiétantes que celle de Lucas, 15 ans, survenue le 18 mars 2015 vers 17h15 à Bagnols-sur-Cèze (Gard). Tout a été passé au peigne fin et tous les témoins ont été interrogés. Tous, sauf une personne, toujours non identifiée…

Il s’agit de l’homme croisé ce jour-là, dans l’après-midi, par une ancienne secrétaire médicale. Elle se promenait avec son père au bord de la rivière, tout près de la maison de l’adolescent. Sa déclaration est prise au sérieux par les enquêteurs car la personne qu’elle a vue est peut-être un témoin-clé.

"Les yeux très clairs, chauve, 35 ans"

"Je me suis demandé ce qu’il faisait là. Ce n’était pas un ouvrier agricole. Que cherchait-il car il n’y avait rien à ramasser ? se souvient-elle. Et quand on est revenu de la promenade et que la voiture était toujours là, je me suis dit que c’était bizarre qu’il soit toujours là. Après, je suis partie vers dix-sept heures, mais un peu en souci…" La Citroën AX bleu clair immatriculée 34 n’a jamais été retrouvée.

Un portrait-robot, actualisé et diffusé début septembre 2017, avait été élaboré à l'époque avec l’aide d’un enquêteur spécialisé : "Il était en jean avec un tee-shirt très clair et avait tous les bras tatoués. Bien tatoués, ça, c’est un souvenir que j’ai bien en tête. Les yeux très clairs, chauve, 35 ans. Son regard était un peu perçant. Ils nous a regardés, droit, en nous disant bonjour. Bizarrement poli… J’aurais pas cru qu’il nous dise bonjour…" Comme si cet homme, recherché par la police, voulait faire semblant que tout allait bien… 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.