Cet article date de plus de neuf ans.

Un quart des Français victimes de dérives sectaires

Au moins une fois dans leur vie, 15 à 17 millions de Français ont été victimes de dérives sectaires, sous des formes diverses. Georges Fenech, député du Rhône, ancien président de la Milviludes, sonne l'alerte : en France, le phénomène est en expansion et son état des lieux, dans l'hexagone, est loin de rassurer les spécialistes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Robert Pratta Reuters)

Une période de crise fait le lit des sectes, c'est ce que constate le rapport le plus récent de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de
lutte contre les dérives sectaire), et ce qu'explique également les
spécialistes comme Georges Fenech : "Cette recrudescence s'explique tout simplement par les crises que traversent nos sociétés aujourd'hui : sociales, financières, climatiques ou environnementales, morales et même religieuses ".

Les groupes sectaires profitent également de l'intérêt croissant des
Français pour la santé. Car c'est souvent par le biais des médecines parallèles (gourou thérapeutiques, naturopathie, jeûne...) que les mouvements tentent
d'approcher de nouvelles victimes. En général, ces dernières sont à surveiller
parmi des populations à risques (mineurs, personnes âgées), ou les personnes
vulnérables (malades atteints de cancer, handicapés, individu en rupture de
lien familial).

"Un français sur quatre a été, à un moment dans sa vie, victime -par exemple -d'un charlatan de la santé : on est loin de l'épiphénomène, car il s'agit là de phénomène de masse". (Georges Fenech)

 

L'Apocalypse, argument central

Leur moteur : le pouvoir (financier, sexuel) et la domination de
l'individu, à partir de thèmes récurrents et fondateurs, en particulier celui
de l'Apocalypse, qui revient dans tous les mouvements.

"L'idée d'Apocalypse est sous-jacente à toutes les religions du livre, et à toutes les organisations sectaires" ( Georges Fenech)

En France, chaque région est concernée, mais les alertes diffèrent selon
les époques. Cette année, l'Aude fait partie des départements sous
haute-surveillance. Terre de prédilection pour les adeptes de
l'ésotérisme (à cause des châteaux cathares), c'est en particulier le village de
Bugarach qui sera l'objet de toutes les attentions : l'endroit est,
selon le calendrier maya, le seul lieu supposé être épargné par la fin du monde
prévue le 21 décembre prochain, et où de nombreuses personnes ont déjà commencé
à affluer ...

Culture laïque et dérives sectaires

La lutte contre les sectes n'est pas affaire de sensibilité
politique : en France, la culture de laïcité est historique et chaque
gouvernement, de droite ou de gauche, a été attentif à la question des dérives
sectaires.

En revanche, la question des dérives sectaires n'est pas perçue de
la même manière selon les pays : le rôle de la Miviludes avait par exemple
été discuté, à un haut niveau diplomatique, par les Etats-Unis, tandis que
George Fenech rappelle les difficultés rencontrées, alors qu'il était à la tête
de cette mission, à fédérer une action avec les autres pays européens. Le
député du Rhône, qui vient de sortir son ouvrage Apocalypse, menace
imminente ?
(Calmann-Lévy)  doit d'ailleurs rencontrer le ministre de l'Intérieur, mardi, pour un tour de table sur la question.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.