Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Valérie Pécresse : "Il y a un sentiment d'impunité qui se répand"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Après les condamnations de personnes impliquées dans les violences de Trappes, la députée UMP pointe du doigt "le problème de l'exécution des peines".

Au lendemain des condamnations de trois jeunes hommes ayant participé aux violences urbaines qui ont secoué Trappes (Yvelines) vendredi 19 juillet, Valérie Pécresse a réagi mardi sur l'antenne de RTL. La députée des Yvelines a ainsi estimé qu'"il y a un problème quand un condamné à six mois de prison ferme sort libre du tribunal". Deux des personnes convoquées la veille en comparution immédiate ont été condamnées à dix et six mois de prison ferme. Une troisième a écopé de six mois avec sursis. Deux autres ont été relaxées par le tribunal. Des condamnations qui traduit, selon Valérie Pécresse, "un problème dans l'exécution des peines".

"Après un an de messages d'impunité envoyés par le gouvernement de François Hollande, que ça soit la remise en cause des peines planchers, la loi sur l'amnistie sociale ; il y a un climat et un sentiment d'impunité qui se répand dans la société française", a poursuivi l'ancienne ministre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Trappes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.