Transport aérien : grève de quatre jours à partir de lundi

Les syndicats français de pilotes de ligne et la majorité des organisations de stewards, hôtesses et personnels au sol ont appelé à la grève du 6 au 9 février. Un mouvement annoncé comme "reconductible". Ils veulent ainsi protester contre le projet d'instaurer un service garanti dans les transports aériens. Air France va réduire son programme de vols et n'exclut pas des annulations de dernière minute.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

 Le Syndicat national des pilotes de ligne
qui est le premier syndicat
de pilotes, et cinq syndicats (CGT, FO, SNPNC, UNAC et UNSA)
d'Air France ont demandé à l'ensemble des
personnels de la compagnie de cesser le travail pendant quatre jours.  Les syndicats de pilotes Alter, Spaf et
UNOPL avaient eux aussi prôné jeudi la
grève contre un texte qui constitue selon eux "une atteinte
grave aux droits fondamentaux des salariés des entreprises de transport
aérien."
 

 Sur son site internet, Air France se
déclare "contraint de réduire son programme de
vols
" et n'exclut pas "d'autres annulations de dernière
minute ainsi que des retards".
Ce soir la compagnie prévoit** de faire voler 80% des courts et moyens  courriers

"Le mouvement est reconductible " affirme Philippe Vivier,
vice-président du SNPL. Ce syndicat a organisé un référendum pour obtenir l'accord des adhérents : 73% d'entre eux auraient opté pour une grève reconductible, mais pas automatiquement à partir du 10 février.

L'Assemblée nationale a adopté fin janvier une proposition
de loi UMP 
dont l'objet est d'encadrer le droit de grève dans les transports aériens. Ce texte sera examiné au Sénat - à majorité socialiste - à partir du 15 février.