Cet article date de plus de six ans.

Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT : "Je ne serai pas le rat qui quitte le navire"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
FRANCK BESNIER et CYRIL DUPONCHEL - FRANCE 3 BASSE-NORMANDIE
Article rédigé par
France Télévisions

Dans une interview accordée à Franck Besnier, de France 3 Basse-Normandie, jeudi, le numéro un de la CGT réitère son refus de démissionner de son poste.

La CGT vit des moments difficiles à la suite de révélations de la presse sur le coût des travaux réalisés dans l'appartement de fonction de son secrétaire général, Thierry Lepaon. La prime qu'il a reçue à son départ de la CGT Normandie pour prendre la direction nationale est également dans le collimateur. Mais le numéro un de la CGT réitère, dans une interview accordée à Franck Besnier de France 3 Basse-Normandie, ce jeudi 18 décembre, son refus de démissionner de son poste.

"J'écouterai ce qui dit la direction"

Thierry Lepaon l'explique dans cet entretien accordé au siège de la confédération syndicale, en région parisienne. Le dirigeant syndical s'est expliqué sur les trois révélations controversées : l'appartement qu'il occupe, les travaux dans son bureau et la prime de départ de la CGT Normandie.

"Je ne serai pas le rat qui quitte le navire" confesse l'homme et d'ajouter "il y a un capitaine dans le navire, il y a des équipes qui doivent assumer leurs responsabilités, si les équipes décident qu'il est temps de changer de secrétaire général de la CGT, j'écouterai ce qui dit la direction et je prendrai mes responsabilités".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Thierry Lepaon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.