Téléthon : un curé vendéen refuse d'accueillir des concerts de soutien

"L'Eglise est opposée aux recherches utilisant des embryons humains", explique le curé de la paroisse au quotidien régional "Ouest-France".

Le Téléthon doit se tenir les 5 et 6 décembre 2014.
Le Téléthon doit se tenir les 5 et 6 décembre 2014. ( MAXPPP)

Les portes resteront fermées. A Aubigny et La Chaize-le-Vicomte, en Vendée, les églises n'accueilleront pas de concert de soutien au Téléthon, rapporte le quotidien régional Ouest-France, jeudi 4 décembre. Le curé de la paroisse a indiqué au journal qu'il devait "obéir à des consignes connues de longue date". "L'Eglise est opposée aux recherches utilisant des embryons humains, il est donc logique qu'en l'absence de fléchage des dons nous refusions ces concerts", a-t-il justifié.

A la veille de l'émission, qui doit se tenir les 5 et 6 décembre, les bénévoles atterrés font valoir que "les recherches existent depuis plus de dix ans et représentent moins de 2% des dons". Sans compter que des concerts doivent se tenir dans d'autres églises du département.

Le diocèse défend "l'inviolabilité de l'être humain"

Mais le diocèse estime qu'il ne peut rien contre cette décision locale. "Chaque curé prend sa décision en conscience", souligne-t-il auprès de Ouest-France. Le diocèse a d'ailleurs publié sur son site un article qui prône "l'inviolabilité de l'être humain", et qui met en avant un avis du Conseil épiscopal d'éthique médicale publié dans la revue Catholiques en Vendée, en novembre.

Ce texte affirme que "participer matériellement au Téléthon revient à collaborer à la sélection embryonnaire et au financement de la recherche sur l'embryon". Et de poursuivre : "Se pose donc le problème de la coopération à des actions que la conscience réprouve, en l’occurrence le soutien à des pratiques biomédicales contraires au respect de la vie."