Téléthon : "Il faut nous donner les moyens de rester à l’avant-garde de la médecine"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Téléthon : "Il faut nous donner les moyens de rester à l’avant-garde de la médecine"
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

La 34e édition du Téléthon s’est achevée samedi 5 décembre avec un peu plus de 58 millions d’euros de promesses de dons. Laurence Tiennot-Herment, directrice de l’Association française contre les myopathies (AFM), fait le point sur le plateau du 13 Heures, dimanche 6 décembre. 

Certes, les promesses de dons sont en nette diminution pour l'édition 2020 du Téléthon par rapport à l’an dernier, et de nombreuses animations ont été annulées à cause du Covid-19. Mais, pour Laurence Tiennot-Hermentdirectrice de l’Association française contre les myopathies (AFM), l’essentiel n’est pas là. Elle souhaite davantage "parler en termes d’émotion et en termes d’humanité". "Ça a été vraiment une grande bouffée de positif, avec des témoignages extraordinaires", ajoute-t-elle, avant de faire part de sa "reconnaissance" envers les donateurs, qui ont répondu présent malgré le contexte difficile de crise sanitaire. 

"Amplifier" les victoires de la science

Laurence Tiennot-Herment est également revenue sur les progrès du petit Jules, qu’ont rencontré les journalistes de France Télévisions. "Ce n’est pas seulement [que] l’on vit mieux, ajoute-t-elle. Aujourd’hui, on sauve des vies, grâce notamment à la thérapie génique." Les prochains défis de la recherche contre les maladies rares seront "d’amplifier ces victoires". "Il faut nous donner les moyens de rester à l’avant-garde de la médecine", demande la directrice de l’AFM. 

>Si vous souhaitez faire un don au Téléthon, rendez-vous sur ce site : don.telethon.fr

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.