Cet article date de plus de neuf ans.

Taxe française sur la bière : les brasseurs belges et européens portent plainte

Quelques mois après la mise en vigueur de la taxe sur la bière en France, les brasseurs belges et européens réagissent. Ce vendredi, les brasseurs belges annoncent avoir porté plainte contre cette taxe devant la commission européenne, suivant en cela les brasseurs européens, qui avaient déjà porté plainte lundi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Lundi, les brasseurs européens ont
été les premiers à porter plainte devant la commission européenne contre la hausse de la taxe sur la bière appliquée en France depuis janvier. Ils ont été suivis de près par les brasseurs
belges, qui déclarent avoir porté plainte jeudi. Ensemble, les producteurs de
bière pointent une hausse discriminatoire.

La solution pour combler le trou de la Sécu ?

La fédération des brasseurs belges
et  l'association des brasseurs d'Europe
protestent en fait contre la hausse de 160% du droit d'accise, impôt indirect
perçu sur les produits de consommation, entrée en vigueur en France en janvier.
L'Etat en attend des recettes estimées à  480 millions d'euros, et destinés à financer le déficit de
la Sécurité sociale
.

Un choix anti-européen

Sven Gatz, président de la Fédération des brasseurs
belges, dénonce  une taxe discriminatoire. Alors que la France représente une part allant d'un ciniquième à un tiers des exportations belges de bière, Svan Gatz insiste sur le fait que la boisson soit désormais "taxée dix fois
plus qu'un verre de vin
" en France. Le brasseur danois Carlsberg s'est également indigné de cette "taxe-choc ", expliquant qu'elle représentait "une violation des principes de concurrence au sein du marché intérieur européen"  et favorisait "la filière vinicole ". 

Les taxes, bien moins importantes pour les
petites brasseries (produisant moins de 200.000 hectolitres par an), semblent viser "plus fortement les grandes brasseries,
qui sont le plus souvent dans les mains de grands groupes belges, danois ou néerlandais
".
Un choix jugé d'"anti-européen " par Sven Gatz. 

Long combat des brasseurs

Le 5 novembre dernier, l'Association
des brasseurs d'Europe avait déjà adressé une lettre au commissaire européen
chargé de l'Industrie Antonio Tajani, pour lui faire part de sa  "consternation " face au
projet français de hausse de la taxe sur la bière

Conséquence de la vente des bières à 14% plus cher depuis la hausse de la taxe : le secteur subit une baisse de production de 16,5% sur les six premiers mois de l'année, selon les Brasseurs de France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.