Soldes militaires : la relève de Louvois d'ici un an

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé le remplacement du logiciel de paiement des soldes Louvois d'ici "un an". Depuis sa mise en place, de graves dysfonctionnements perturbent les versements. Mais en attendant la mise en place d'un futur système, Louvois restera en place.

(Christian Hartmann Reuters)

Les militaires ont au moins la perspective de voir le bout du tunnel d'ici un an. C'est le délai fixé par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian pour trouver une relève au logiciel de paiement des soldes Louvois, devenu le cauchemard de l'armée depuis sa mise en place en 2011.

Qualifié par le ministre de "logiciel en perdition ", Louvois n'a en effet pas grand chose à voir, question efficacité, avec le secrétaire d'Etat à la Guerre de Louis XIV, dont il porte le nom. Les ratés et les bugs insolvables qu'il a collectionné ont placé de nombreuses familles dans de graves difficultés financières . Soit que les soldes n'aient pas été payées, soit qu'elles l'aient été trop avec le nécessaire remboursement d'un trop-perçu qui s'en est suivi.

"Grands professionnels " (Le Drian)

Ce mardi matin, devant le 93ème régiment d'artillerie de montagne, Jean-Yves Le Drian a donc de nouveau dressé l'acte de décès de Louvois et annoncé que son remplaçant devrait être choisi et testé dans un délai très court. Jean-Yves Le Drian s'est fixé pour objectif de commencer dès 2015 "la
bascule
" sur le nouveau système. Mais en maintenant une double commande jusqu'à
ce que ce nouveau dispositif ait fait ses preuves.

"Pour ne pas reproduire les erreurs du passé ", le ministre a décidé de
confier la mise au point du nouveau logiciel "à de grands professionnels ". Un
"dialogue compétitif " sera ainsi lancé prochainement auprès de professionnels
des systèmes d'information qui devront proposer un nouveau dispositif.
Dans l'attente du nouveau système, il va falloir continuer avec Louvois, en
tentant d'en limiter les dysfonctionnements, a-t-il souligné.