Sevran : la "Brigade des Mères" veille sur les jeunes

À Sevran, l'association de mères de famille "Brigade des Mères" aide tous les jours les jeunes dans les quartiers. France 3 a rencontré ses femmes qui se battent pour qu'ils ne partent pas à la dérive.

FRANCE 3

"'Pourquoi tu ne mets pas de casque ? Dépêche-toi va mettre ton casque !" À Sevran (Seine-Saint-Denis) des mères de famille membres de l'association "Brigade des Mères" descendent tous les jours dans la rue pour remettre de l'autorité et éviter que les jeunes ne dérivent. Nadia Remadna en fait partie, elle est une figure de Sevran et aucune détresse ne la laisse indifférente, dans cette ville de 50 000 habitants, l'une des plus pauvres de France.

Une journée mondiale de la femme de banlieue

"Moi j'ai plus de mamans qui demandent des écoles, de l'instruction, plus de personnes qui demandent des logements, qui dmandent à être écoutées. Jamais je n'ai eu quelqu'un qui m’a dit 'je veux une mosquée''. Avec son association, elle occupe les terrains parfois désertés par la République.  "L'action qu'elle mène est un rempart, parce qu'elle a les codes, parce qu'elle sait comment appréhender les choses", explique à France 3 le maire adjoint de la ville Jean-François Baillon.

Grâce à l'action sociale de l'association, des femmes apprennent également à faire valoir leurs droits. Ces dizaines de mères ont lancé ce dimanche 26 avril, la première journée mondiale de la femme de banlieue.

Le JT
Les autres sujets du JT