"Tout le monde aurait pu commettre cette erreur" : un accidenté de la route alerte sur les dangers du portable au volant

En 2020, la journée mondiale du téléphone portable s'étend sur toute la semaine. Les mobiles ont transformé nos vies. Au volant, ils multiplient par trois les risques d'accident.

FRANCE 2

Frédéric Leroy, âgé de 58 ans, était artisan. Il installait et entretenait des piscines dans les environs de Saint-Tropez (Var). Il était valide jusqu'à un soir d'octobre, où il allait au restaurant avec sa femme à moto. "Je n'ai aucun souvenir de l'accident, c'était tellement violent. Nous avons été tous les deux transportés par hélicoptère", explique celui qui a subi une trentaine de fractures. Sa femme a souffert d'un grave traumatisme crânien.

"Tout le monde aurait pu commettre cette erreur"

En face, l'automobiliste est indemne. Elle conduisait avec son téléphone à la main. "J'ai appris que cette personne était en communication depuis plus de 90 minutes. Elle communiquait par SMS. Je ne lui en veux pas, parce qu'elle a commis une erreur, pas un crime. Tout le monde aurait pu commettre cette erreur", précise l'ancien artisan. Après huit mois d'hospitalisation et de rééducation, il a dû reprendre sa vie sans l'usage de ses jambes. Depuis, il entretient ce qu'il lui reste de mobilité. Aujourd'hui, il est devenu intervenant bénévole de la sécurité routière.

Le JT
Les autres sujets du JT
(JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)