Téléphone au volant : quelles sanctions en cas d'infraction ?

Un Français sur 2 déclare utiliser son téléphone en conduisant. Présent sur le plateau du 13 Heures, le journaliste Clément Le Goff rappelle les usages autorisés et interdits au volant.

FRANCE 2

Il est interdit de téléphoner ou d'écrire un message au volant, mais aussi, depuis 5 ans, d'utiliser des écouteurs, des oreillettes ou un casque Bluetooth. "Vous ne pouvez pas non plus vous arrêter sur le bord de la route pour téléphoner, même si votre moteur est éteint. Ce qui est autorisé, c'est de téléphoner en mode haut-parleur ou via un dispositif intégré à la voiture. Il est également possible d'utiliser sont téléphone en tant que GPS à condition qu'il soit posé sur un support", explique le journaliste Clément Le Goff, présent sur le plateau du 13 Heures.

L'Australie expérimente les radars anti-téléphone

Quelles sont les sanctions en cas d'utilisation du téléphone au volant ? "135 € d'amende et un retrait de trois points sur le permis de conduire. Cette année, les sanctions s'alourdissent. Si vous téléphonez et que vous commettez une autre infraction, vous risquez une suspension de 6 mois de permis", poursuit le journaliste. En Australie, de radars anti-téléphone sont testés. C'est une caméra qui détecte les automobilistes qui utilisent leur téléphone au volant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour lutter contre les accidents de la route, le gouvernement a décidé de mettre la priorité sur la limitation de vitesse sur les routes secondaires et sur la lutte contre l\'utilisation du téléphone portable au volant. 
Pour lutter contre les accidents de la route, le gouvernement a décidé de mettre la priorité sur la limitation de vitesse sur les routes secondaires et sur la lutte contre l'utilisation du téléphone portable au volant.  (PHILIPPE CLEMENT / BELGA / AFP)