Sécurité routière : un nouveau dispositif anti-excès de vitesse mis en place en Moselle

De faux gendarmes en carton sont placés dans des zones sensibles pour limiter le nombre d'excès de vitesse sur les routes.

En Moselle, des silhouettes dissuasives ont été placées le long des routes. En les apercevant au loin, les automobilistes ont tous le même réflexe : ils appuient sur le frein. La cause du ralentissement est pourtant factice, puisque les gendarmes ne sont pas réels. "Sur le coup j'y ai cru, avant de me rendre compte qu'ils étaient faux", raconte une automobiliste. Installées depuis une quinzaine de jours dans un village de Moselle, les silhouettes font déjà leurs preuves. Un agent communal est chargé de les déplacer régulièrement pour surprendre les conducteurs. "Si on reste toujours sur le même endroit, à force, les gens s'y habituent", explique cet employé.

Dispositif efficace

"La peur du gendarme fonctionne toujours", se félicite Franck Becker, le maire d'Imling, la commune qui teste le dispositif en Moselle. L'intérêt du dispositif est double, puisqu'il revient très peu cher à la municipalité. Celle-ci a déboursé seulement 200 euros. D'autres maires du département ont manifesté leur intérêt pour acquérir le même dispositif.

Le JT
Les autres sujets du JT
(JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)