Sécurité routière : les salariés à l'amende

Pour lutter contre les infractions routières, les patrons seront obligés de donner l'identité de leurs salariés qui les auront commises au volant de leurs véhicules professionnels.

FRANCE 3

Au milieu de la circulation, il n'est pas toujours facile de concilier code de la route et efficacité professionnelle. Les amendes "représentent 1 200 euros pour l'entreprise", reconnaît Philippe Dupeyrat, gérant d'une agence de motards de presse. Jusqu'à présent, les patrons pouvaient protéger leurs salariés, en ne dévoilant pas l'auteur de l'infraction.


Jusqu'à 750 euros d'amende

Mais la nouvelle loi en discussion, qui devrait être adoptée mercredi 12 octobre à l'Assemblée nationale, va obliger les chefs d'entreprises à déclarer qui est le responsable de l’infraction sous peine d'une amende pouvant aller jusqu'à 750 euros. Une obligation qui peut semer le trouble au sein des entreprises. Chaque année, 2 millions de points de permis de conduire ne sont pas retirés grâce à cet anonymat qui favorise ainsi un sentiment d'impunité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Désormais, selon la loi, les patrons ont l\'obligation de dénoncer leurs employés commettant des infractions au volant d\'un véhicule professionnel.
Désormais, selon la loi, les patrons ont l'obligation de dénoncer leurs employés commettant des infractions au volant d'un véhicule professionnel. (PHILIPPE TRIAS / MAXPPP)