Sécurité routière : les radars rapportent toujours plus

Les recettes rapportées par les radars explosent. Un budget supposé financer la sécurité routière dans lequel l’Etat n’hésite pas à piocher, notamment pour régler la dette.

FRANCE 2

Pour l’État, c’est la poule aux oeufs d’or. En 2016, les recettes des radars ont explosé de 18,5%. Cumulé aux infractions de stationnement, cela représente un pactole d’1,8 milliards d’euros. Problème : cet argent initialement destiné à financer la prévention et la sécurité routière n’est exploité qu’à 50%.

Un gain de 920 millions d’euros

À eux seuls, les radars ont rapporté 920 millions d’euros l’an dernier, une somme que l’État a pris l’habitude d’utiliser différemment. La moitié de cette somme a été redirigée par l’État dans le cadre du désendettement, en dépit de la sécurité routière et de manière totalement assumée, compte-tenu des difficultés économiques du pays. Selon Pierre Chasseray, délégué général de "40 millions d’automobilistes", "Les radars sont une poule aux œufs d’or pour l’État. 90% des excès de vitesse en France sont de petits excès de vitesse, ceux qui ne sont pas sanctionnés à l’étranger".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un radar chantier sur la route nationale 165 dans le sens Nantes - Vannes le 5 février 2016.
Un radar chantier sur la route nationale 165 dans le sens Nantes - Vannes le 5 février 2016. (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)