Radars : le jackpot de l’État

Les radars rapportent gros à l’État français. En 2019, la manne devrait encore augmenter.

FRANCE 3

Des petits flashs qui rapportent gros. Selon le projet de loi de finances 2019, les radars devraient rapporter 1,23 milliard d’euros de recettes en 2019, ce qui représente une hausse de 12% par rapport à 2018 et deux fois plus qu’il y a dix ans. Sur le podium des plus actifs, d’après le ministère de l’Intérieur : Briis-sous-Forges (Essonne) sur l’A10, Metz (Meurthe-et-Moselle) sur l’A31 et Chamonix (Haute-Savoie) sur l’A40 et son record de 342 flashs par jour. Ces radars frappent les automobilistes au porte-monnaie et les incitent à lever le pied.

Les recettes supplémentaires iront aux hôpitaux

Où va la manne financière en provenance des radars ? D’après le ministère des Finances, 92 millions servent à financer la sécurité routière, avec l’entretien des infrastructures et les campagnes de sensibilisation et 8% servent au désendettement de l’État. En 2019, les recettes supplémentaires liées au passage à 80km/h iront aux hôpitaux. Selon les associations contre la violence routière, les radars servent avant tout à sauver des vies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Image d\'illustration d\'un radar
Image d'illustration d'un radar (DOMINIQUE FAGET / AFP)