Pourquoi ce début d'année est-il particulièrement meurtrier sur les routes ?

Dans le Var, le nombre de morts sur les routes a bondi en janvier par rapport à la même période l'an passé. Peut-on faire un lien entre cette augmentation inquiétante et la dégradation des radars ?

FRANCE 2

Sur les 3 275 radars fixes installés en France, 75% ont été endommagés ces derniers mois. "Cela ne veut pas forcément dire qu'ils ne fonctionnent plus, certains ont déjà été réparés, mais ils ont au minimum été dégradés, masqués, ou recouverts de peinture", détaille le journaliste Clément Le Goff sur le plateau du 13 Heures.

Un lien difficile à établir pour le moment

La mortalité routière est en baisse sur l'ensemble de l'année 2018 avec -4,5%. "Mais les dégradations se sont multipliées à partir du mois de novembre, à la fin de l'année, et si on compare les mois de janvier 2019 et janvier 2018, le nombre de tués sur les routes a augmenté de 3,9% au niveau national, soit neuf morts en plus", poursuit le journaliste. Pour les autorités, moins de radars c'est moins de vigilance et plus de vitesse de la part des conducteurs. "Pour autant, difficile d'établir un lien direct nous expliquent les associations d'automobilistes, il faudra attendre les chiffres de février et de mars pour voir si cette mauvaise tendance se confirme", conclut Clément Le Goff.

Le JT
Les autres sujets du JT
(PATRICK BERNARD / AFP)