Lutte contre les rodéos urbains : le renforcement des contrôles, une réponse insuffisante selon un syndicat policier

Publié Mis à jour
Lutte contre les rodéos urbains : le renforcement des contrôles, une réponse insuffisante selon un syndicat policier
Article rédigé par
E. Pelletier, A. Gaucher, M. Mullot, A. Tranchant - France 3
France Télévisions

Les rodéos urbains sont dans le viseur du ministre de l'Intérieur. Après une série d'accidents dramatiques, Gérald Darmanin a annoncé des renforts pour lutter contre les chauffards, et promis trois opérations de contrôle par jour et par commissariat.

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, tient un discours martial en matière de lutte contre les rodéos urbains. La répression s'intensifie, mais avec quels résultats ? En visite, mercredi 17 août, au commissariat de Créteil (Val-de-Marne), il a demandé à ses troupes de maintenir la pression. "Il s'agit de véritables actes qui sont souvent criminels, puisqu'ils viennent mettre en danger la vie d'autrui, renverser des personnes âgées, des femmes, des enfants", justifie le ministre de l'Intérieur.

16 000 contrôles depuis le début de l'année

Selon les chiffres du ministère, 16 000 contrôles et 2 200 interpellations ont eu lieu en France depuis le début de l'année 2022. Au total, 1 800 engins auraient été saisis sur la même période. "C'est un effet d'annonce. On impose à des commissariats et à des brigades de gendarmerie de faire trois contrôles par jour. Maintenant, on sait très bien que cet effet d'annonce, il va falloir qu'il y ait des résultats. Et les résultats, ce n'est pas uniquement l'action de la police et de la gendarmerie, c'est l'action pénale", commente David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de police. Les policiers demandent en effet des sanctions plus lourdes.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.