Routes : vers la fin des 80 km/h ?

Le Premier ministre Édouard Philippe se dit prêt à laisser aux départements la responsabilité de déroger à la loi. Un amendement de la majorité est examiné jeudi 16 mai à l'Assemblée nationale.

FRANCE 3

La limitation de vitesse à 80 km/h est en place depuis le 1er juillet 2018, mais face à la pression des automobilistes et de nombreux élus, le Premier ministre a choisi de reculer. Jeudi 16 mai, il s'est dit prêt à laisser chaque département choisir ou non d'augmenter la vitesse sur les routes concernées. François Sauvadet, président du Conseil départemental de la Côte-d'Or, s'est déclaré satisfait. "C'est du bon sens, on l'attendait, le bon sens est de retour", confie-t-il.

Un recul trop tôt ?

Pour les associations de sécurité routière, cette décision, sans être une surprise, est malgré tout une mauvaise nouvelle. "Elle intervient trop tôt. Dans le dispositif qui avait été annoncé, il y avait une clause de revoyure au 1er juillet 2020", dénonce Anne Lavaud, déléguée générale de l'association Prévention routière. En 2018, 189 personnes de moins étaient mortes sur les routes par rapport à 2017. L'Assemblée nationale devra donc trancher.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un panneau de limitation à 80 km/h sur la N7, entre Gervans et Tain-l\'Hermitage (Drôme), le 2 juillet 2015.
Un panneau de limitation à 80 km/h sur la N7, entre Gervans et Tain-l'Hermitage (Drôme), le 2 juillet 2015. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)