La limitation de la vitesse à 80 km/h est nécessaire, selon un nouveau rapport

Sur les routes, la plupart des accidents a lieu sur les départementales à double sens, selon un rapport publié mercredi 18 avril par l'Observatoire de la sécurité routière. Ce sont celles qui seront limitées à 80 km/h en juillet.

France 3

Les routes du réseau secondaire du Gers concentrent l'essentiel des accidents mortels, soit près de huit morts sur dix hors deux fois deux voies. C'est justement sur ces routes que le gouvernement a décidé d'abaisser la vitesse maximale à 80 km/h. Pour l'association Prévention routière Occitanie, l'équation est évidente. "Chaque fois qu'on a baissé la vitesse, le nombre de morts a baissé", affirme son directeur régional Bernard Ladevèze.

Mortelle campagne

Dans le détail du rapport de l'Observatoire de la sécurité routière commandé par le gouvernement et publié mercredi 18 avril, les départements ruraux sont les plus touchés. Dans le Gers, le Tarn ou le Lot, les deux tiers des accidents mortels ont lieu sur des routes à 90 km/h. Pourtant, abaisser cette vitesse à 80 km/h provoquerait une baisse de la vigilance, selon Jean-Christian Meslet, juriste membre de l'Automobile Club du Midi. Le très contesté passage à 80 km/h aura lieu le 1er juillet, mais Emmanuel Macron pourrait faire machine arrière si la mesure n'est pas efficace.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement a officialisé de nouvelles mesures de sécurité routière. (Photo d\'illustration).
Le gouvernement a officialisé de nouvelles mesures de sécurité routière. (Photo d'illustration). (MAXPPP)