80 km/h : les sénateurs favorables à des décisions locales au cas par cas

Le Sénat remet en cause la limitation de vitesse imposée sur le réseau secondaire. Les départements pourraient décider de la vitesse.

France 2

Ils étaient à l'origine de la fronde contre la généralisation du 80 km/h sur les routes. Mardi 26 mars, les sénateurs ont voté un amendement pour reconsidérer cette mesure. Désormais, la limitation sur le réseau secondaire pourrait se faire au cas par cas. Les présidents des conseils départementaux et les préfets pourront relever localement la vitesse s'ils le souhaitent. 

116 vies épargnées

Un texte voté mardi soir qui rejoint les revendications des "gilets jaunes" et surtout la vision du chef de l'État. À Grand-Bourgtheroulde (Eure), en janvier 2019, Emmanuel Macron s'était dit ouvert à des aménagements. Mais rien ne dit que cet amendement sera définitivement adopté. Il doit encore passer par la commission mixte paritaire prévue dans quelques semaines. Le gouvernement avait adopté cette mesure pour baisser le nombre de morts sur les routes. 116 vies ont été épargnées depuis la mise en place du 80 km/h.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue générale du Sénat à Paris.
Vue générale du Sénat à Paris. (PIERRE ANDRIEU / AFP)