80 km/h : ces départements qui souhaitent revenir en arrière

La Haute-Marne devrait devenir le tout premier département à réinstaurer les 90 km/h sur certains tronçons. D'autres sont prêts à lui emboiter le pas, comme l'Aube.

FRANCE 3

C'est une route départementale qui fait polémique. La RD 619 qui relie Troyes (Aube) à Romilly-sur-Seine (Aube) pourrait être lmitée de nouveau à 90 km/h et non plus à 80 km/h. Le président du Conseil départemental se dit prêt à prendre ses responsabilités et a déjà réfléchi aux tronçons qui pourraient être concernés. "Cette vision de vitesses différentes est peu lisible et peut être source de difficultés", estime-t-il. Une prise de position qui réjouit la plupart des automobilistes.

Un recul du gouvernement pour les associations

Mais attention, toutes les routes secondaires ne sont pas concernées, les nationales resteront à 80 km/h, la dérogation que propose de la Premier ministre ne vaut que pour les portions gérées par le département. "La sécurité routière, c'est bien de la compétence de l'État, je ne crois pas que ça soit aux présidents de conseils départementaux d'en assumer la responsabilité", indique de son côté Noël Bourgeois, président du Conseil départemental des Ardennes. Les associations de victimes de la route dénoncent un recul du gouvernement. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les députés ont donné dans la nuit de jeudi à vendredi 17 mai 2019 leur aval en commission pour laisser aux présidents de conseils départementaux la capacité de déroger aux 80 km/h sur les routes secondaires.
Les députés ont donné dans la nuit de jeudi à vendredi 17 mai 2019 leur aval en commission pour laisser aux présidents de conseils départementaux la capacité de déroger aux 80 km/h sur les routes secondaires. (PASCAL PAVANI / AFP)