Les trottinettes interdites de stationnement sur les trottoirs à Paris, annonce Anne Hidalgo

La maire de la capitale a également proposé aux opérateurs de brider la vitesse des engins à 20 km/h dans toute la capitale.

Une trottinette électrique sur un trottoir, le 7 mai 2019, à Paris.
Une trottinette électrique sur un trottoir, le 7 mai 2019, à Paris. (JOEL SAGET / AFP)

Anne Hidalgo a annoncé, jeudi 6 juin, l'interdiction de stationnement des trottinettes sur les trottoirs, et demandé aux opérateurs de limiter la vitesse de ces engins qui se multiplient dans l'espace public. Les trottinettes électriques "devront stationner sur les places de stationnement situées sur la chaussée et déjà utilisées par les voitures et les deux-roues motorisés", a annoncé la maire socialiste de Paris lors d'une conférence de presse.

L'édile a également proposé aux opérateurs de brider la vitesse des engins à 20 km/h dans toute la capitale, voire 8 km/h sur les zones piétonnes. Les trottinettes seront aussi "interdites dans tous les parcs et jardins" de la capitale, et "le port du casque" sera recommandé. Anne Hidalgo souhaite que toutes les mesures annoncées soient en vigueur "dès début juillet".

Environ  20 000 trottinettes en libre-service à Paris

Apparues il y a un an dans les rues de la capitale, les trottinettes électriques en libre-service – dont le nombre est évalué à plus de 20 000 – sont devenues un casse-tête pour la mairie de Paris, faute de réglementation. Comme Bordeaux, Lyon ou Strasbourg, la capitale attend ainsi l'adoption du projet de loi d'orientation sur les mobilités, en discussion à l'Assemblée nationale, qui permettra aux villes de réguler les nouveaux moyens de transport en libre-service.

En attendant l'adoption de cette loi, Anne Hidalgo a demandé aux opérateurs de "ne pas augmenter leur flotte". Bien qu'aucun décompte officiel n'existe encore, plusieurs accidents récents impliquant des trottinettes et des piétons à Paris ont défrayé la chronique.