Le "nudge" : changer les comportements sans faire de lois

Le concept du "nudge" permet d'influencer les décisions des gens sans avoir recours à la menace.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un passage piéton trompe-l’œil qui a l'air d'être en 3D, ça vous fait ralentir ? Même pas besoin de mettre un panneau. Et pour les messieurs, une mouche au fond de l'urinoir, cela vous incite à bien viser ? C'est le concept du "nudge", issu de l'économie comportementale, que l'on pourrait traduire par "coup de pouce". L'être humain ne fait pas forcément des choix rationnels dans son propre intérêt, il faut l'aider un peu. Le "nudge" consiste à influencer les décisions des gens grâce à des suggestions indirectes et douces. Le but est que le résultat soit plus efficace qu'avec un ordre direct ou une loi.

Invoquer la norme sociale

Le "nudge" a été théorisé il y a dix ans par deux hommes : Richard Thaler, prix Nobel d'économie en 2017 et Cass Sunstein, juriste. Le "nudge" ne coûte presque rien et peut être très efficace. On l'a utilisé pour lutter contre l'obésité, encourager le recyclage, réguler la consommation d'énergie. En France, pendant la campagne de l'impôt sur le revenu 2013-2014, l'administration a voulu populariser la télédéclaration avec ce genre de message : "Beaucoup de vos concitoyens télédéclarent". En invoquant la norme sociale, elle veut pousser les gens à faire pareil. Certains voient dans le "nudge" une forme de manipulation.

Le concept du \"nudge\" permet d\'influencer les décisions des gens sans avoir recours à la menace.
Le concept du "nudge" permet d'influencer les décisions des gens sans avoir recours à la menace. (FRANCEINFO)