Instauration du contrôle technique pour les deux-roues : des centaines de motards ont manifesté dans plusieurs villes de France

A Toulouse, Nantes, Lille, Bordeaux ou Rennes, des motards ont demandé l'abandon de l'obligation européenne, en 2023.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des motards manifestent contre l'instauration du contrôle technique obligatoire pour les deux-roues à Nantes (Loire-Atlantique), le 26 novembre 2022. (ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / AFP)

Ils sont en colère contre le gouvernement. Plusieurs centaines de motards ont défilé, samedi 26 novembre, dans plusieurs villes françaises comme Toulouse, Lille, Nantes, Bordeaux ou Rennes, pour protester contre l'instauration du contrôle technique pour les deux-roues. Dans un arrêt du 31 octobre, le Conseil d'Etat a réinstauré le contrôle technique pour les deux-roues, une obligation européenne dont l'application était prévue début 2023 avant son annulation par le gouvernement.

A Toulouse, un cortège composé de 900 véhicules, selon les chiffres de la préfecture de Haute-Garonne, s'est réuni à l'appel de plusieurs fédérations de motards de la région. Dans la Ville Rose, la mobilisation concernait aussi la mise en place d'une ZFE, qui entraînera l'interdiction des voitures et deux-roues certifiés Crit'air 4, 5 et non classés (les véhicules les plus vieux) à partir du 1er janvier 2023.

A Bordeaux, 850 motos ont défilé en ville selon la préfecture, certaines arborant une affichette "Non au contrôle technique" et "je contrôle, tu contrôles, ils s'enrichissent". A Rennes, 350 à 400 motards se sont rassemblés devant la préfecture d'Ille-et-Vilaine en début d'après-midi, venus également des départements voisins du Morbihan et des Côtes-d'Armor. "On est là pour encourager le gouvernement à poursuivre ses efforts sur des solutions alternatives au contrôle technique obligatoire pour les deux roues", a déclaré à l'AFP Philippe Jéhanno, coordinateur de la manifestation pour la FFMC 35.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sécurité routière

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.