Automobilistes : plus dangereux au travail

Une étude indique que notre attitude au volant change selon qu'on est en déplacement professionnel ou privé. Les conducteurs seraient ainsi moins prudents avec leur véhicule d'entreprise.

FRANCE 2

Prend-on plus de risques au volant quand on conduit pour des raisons professionnelles ? À ce carrefour à Marseille (Bouches-du-Rhône), les conducteurs n'ont aucun doute sur la question. "Moi oui, parce qu'en plus, je suis artisan. Donc je vais de plus en plus vite pour aller chez mes clients", indique un homme.

Des comportements à risques plus nombreux dans le cadre privé

D'après une étude, sur la route, les comportements dangereux sont bien plus répandus dans le cadre du travail que dans la sphère privée. Exemple avec le téléphone au volant : 8 travailleurs sur 10 l'utilisent bien plus que les conducteurs en général, qui ne sont que 6 sur 10. Avec l'alcool, même constat : 30% des professionnels conduisent après avoir bu plus de deux verres, contre 22% du grand public. Enfin, quant aux excès de vitesse de plus de 30km/h sur autoroute, 26% des travailleurs admettent en commettre contre 11% des conducteurs en général.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un conducteur utilise son téléphone au volant. Image d\'illustration. 
Un conducteur utilise son téléphone au volant. Image d'illustration.  (JAKOB HELBIG / CULTURA CREATIVE)