Accident de Laon : "Ça fait 50 ans qu'on dit qu'on va moderniser" la RN2, déplore l'employeur du routier impliqué

Quatre enfants sont morts et une femme a été griévement brûlée mardi sur la RN2 à Laon dans l'Aisne après avoir été heurtés par un camion. L'employeur du chauffeur, Gontran Hersoy, estime mercredi sur France Bleu que la route n'est plus adaptée à la circulation actuelle.

Le camion a percuté de plein fouet la voiture qui arrivait en face. 
Le camion a percuté de plein fouet la voiture qui arrivait en face.  (STÉPHANE MAGGIOLINI / FRANCE-BLEU CHAMPAGNE)

Gontran Hersoy, le patron de l'entreprise Transports Delmotte qui emploie le chauffeur routier impliqué dans l'accident de Laon, dans l'Aisne, mardi, indique mercredi 29 juillet à France Bleu Champagne Ardenne que "ça fait 50 ans qu'on dit qu'on va moderniser" la RN2, où a eu lieu l'accident, car cette route "n'est plus appropriée aujourd'hui aux conditions de circulation qui ont augmenté". Quatre enfants sont morts dans l'accident.

Une route "accordéon" qui n'est "plus appropriée"

Sur la route nationale 2, "il y a plusieurs voies, après vous avez une voie, après vous êtes à 70 km/h, après à 80, après vous êtes à 110. C'est une route accordéon qui va de Paris jusqu'à Maubeuge, qui n'est plus appropriée aujourd'hui aux conditions de circulation qui ont augmenté", selon le chef d'entreprise, basé à Buironfosse dans l'Aisne, qui envisage de mettre en place une cellule psychologique pour ses 230 salariés.

Le chauffeur du poids lourd, en garde à vue depuis les faits, a expliqué aux gendarmes avoir perdu le contrôle de son véhicule en ramassant quelque chose au sol dans sa cabine, puis avoir percuté de plein fouet une voiture qui arrivait dans l'autre sens. Cette voiture a ensuite été heurtée par un utilitaire par l'arrière. Le véhicule s'est embrasé, les quatre enfants à bord sont mort et la conductrice de 42 ans a été grièvement brûlée.