Cet article date de plus de quatre ans.

Abbeville : une commune sans feux rouges

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Abbeville : une commune sans feux rouges
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

France 2 s'est rendue à Abbeville dans la Somme. Alors que le Conseil de Paris a voté en faveur de l'expérimentation de plusieurs carrefours sans feux rouges, la commune a commencé à supprimer la totalité des signaux tricolores en 2008.

Dans la commune d'Abbeville (Somme), les feux tricolores ont quasiment disparu. La ville les a remplacés par des ronds-points ou par des panneaux "Stop". Objectif : fluidifier la circulation. Un pari réussi selon le journaliste Mathieu Ligneau. "Chaque jour, 64 000 véhicules circulent sur ces grands axes. Auparavant, il fallait parfois attendre 10 minutes pour qu'un feu passe au vert, maintenant pour le même trajet, il faut moins d'une minute", affirme le journaliste.

10 000 accidents chaque année

La suppression des feux rouges influencerait le comportement des conducteurs. "Aux abords d'un rond-point, les conducteurs sont obligés de ralentir et de lever le pied. Résultat, les piétons sont plus en sécurité et les accidents corporels ont diminué", affirme Mathieu Ligneau. Chaque année en France, 150 morts et 1 500 blessés sont liés aux 10 000 accidents liés aux carrefours à feux. "La mairie d'Abbeville l'a bien compris : supprimer les feux, c'est, donc réduire les risques" conclut le journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sécurité routière

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.