Sécurité : les mairies s'équipent en masse

Pour maintenir la sécurité, les maires n'hésitent plus à investir beaucoup d'argent. Une équipe de France 2 s'est rendue dans deux communes d'Île-de-France.

FRANCE 2

À Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), ville réputée tranquille, on ne plaisante pas avec la sécurité. Comme beaucoup d'autres communes, la mairie UMP a décidé d'investir pour assurer la sécurité des habitants. Le maire a fait passer le nombre de policiers municipaux de 15 à 25 en cinq ans. Il a aussi fait installer une cinquantaine de caméras.

Résultat, autour des établissements scolaires, il n'y a "plus de problèmes de racket", assure à France 2 David Hébert, chef de la police municipale, qui qualifie la vidéosurveillance d'"outil indispensable". On compte moitié moins de vols et d'agressions qu'il y a cinq ans.

Le budget multiplié par deux

À Nogent, toutes ces mesures ont un coût : 800 000 euros pour les caméras, 2 millions d'euros par an pour la police. Le budget a été multiplié par deux. "J'avais prévenu mes concitoyens", explique le maire, Jacques J.P. Martin. " Mais c'est le prix à payer pour vivre dans une ville sûre", poursuit-il.

À Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), les policiers municipaux sont suréquipés. Et bientôt, ils pourront compter sur un véhicule high-tech, d'une valeur de 25 000 euros par mois.

Le JT
Les autres sujets du JT