Vague de froid : des élus dorment dehors pour alerter sur le sort des sans-abris

Pour alerter sur le sort des sans-abris en cette période de grand froid, une trentaine d'élus d’Île-de-France se sont livrés à une initiative inédite. Ils ont décidé de braver le froid pour passer la nuit dehors.

Emmitouflés dans leurs sacs de couchage, ces élus ont passé la nuit dans les rues de Paris. En pleine vague de froid, ils entendent alerter sur le sort des sans-abris et réclament une prise en charge pérenne. "Cette pauvreté est permanente.", déclare Abdelsalem Hitache, élu municipal (Modem) au Blanc-Mesnil. "Ce qu'il faut faire absolument, c'est de pouvoir permettre une réinsertion de ces personnes en leur remettant le pied à l'étrier. Retrouver un emploi, retrouver un logement et avoir une vie digne et décente."

Participer à la construction d'un plan d'action

Écharpe tricolore en bandoulière, ils étaient mercredi soir, une trentaine à se retrouver devant la gare d'Austerlitz. Avant de prendre la direction des rues de la capitale. "On peut participer à la construction d'un plan d'action", affirme Mama Sy, élu en Essonne et à l'origine de cette initiative.

À Paris, face aux températures glaciales, le plan grand froid a été activé avec plus de 1900 places d'hébergements supplémentaires ont été ouvertes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mama Sy, adjointe de la mairie d\'Etampes (Essonne), s\'apprête à passer la nuit gare d\'Austerlitz à Paris, le 28 février 2018, pour sensibiliser sur les conditions de vie des sans-abri.
Mama Sy, adjointe de la mairie d'Etampes (Essonne), s'apprête à passer la nuit gare d'Austerlitz à Paris, le 28 février 2018, pour sensibiliser sur les conditions de vie des sans-abri. (MAXPPP)