Cet article date de plus de trois ans.

Sans-abri : l'angoisse des nuits passées dehors

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Sans-abri : l'angoisse des nuits passées dehors
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 a rencontré Frank, un sans-abri qui chaque soir retrouve l'angoisse ne savoir où dormir.

Il passe la plupart de ses soirées à contempler les vitrines et les promeneurs qui flânent. Frank a 58 ans et, depuis sept mois, la rue est son quotidien. Dans sa vie d'avant, il avait un travail dans l'administration et un logement. Désormais, chaque nuit, se pose la même question : "où dormir ?". Vers 22 heures, il part à la recherche des navettes du SAMU social dans l'espoir d'être conduit dans un centre d'hébergement d'urgence. Ce soir-là, aucun lit n'est disponible, la navette partira sans lui.

Du réconfort pendant la journée

Après une nuit d'errance, il passe la porte du SAMU social, épuisé, où d'autres, comme lui, trouvent du réconfort. Il peut également être accompagné dans ses démarches administratives et bénéficier de soins. À l'infirmerie, il peut se faire soigner, mais pas seulement. À 17 heures, le centre ferme ses portes. Frank retrouve l'angoisse de la rue, angoisse que partagent 140 000 sans-abri en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SDF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.