Le métier d'agriculteur fait-il encore rêver ?

Deux jours après François Hollande, c'est au tour de Manuel Valls de visiter le Salon de l'agriculture, lundi. Une visite qui intervient alors que le monde agricole est touché de plein fouet par la crise.

Les éleveurs de bovins  au salon de l\'agriculture à Paris le 21 février 2015.
Les éleveurs de bovins  au salon de l'agriculture à Paris le 21 février 2015. (CITIZENSIDE/JALLAL SEDDIKI / CITIZENSIDE.COM)
Le Premier ministre visite la plus grande ferme de France, lundi 23 février, porte de Versailles à Paris. Le salon de l'Agriculture regroupe 1 050 exposants, reçoit 4 000 animaux et attend près de 700 000 visiteurs jusqu'au 1er mars. Chaque année, ce rendez-vous est un lieu de rencontre entre le monde rural et les citadins.

L'année dernière, plusieurs filières ont particulièrement souffert. La baisse du prix du lait inquiète les éleveurs et les producteurs de porcs et de fruits et légumes subissent de plein fouet l'embargo russe.

Le syndicat FNSEA a rencontré, la semaine dernière, le gouvernement, qui a promis des mesures pour faciliter la vie des agriculteurs. L'allègement des contrôles, l'embauche simplifiée des jeunes ou le rééquilibrage des relations entre producteurs et grande distribution ont été abordés.

Si la France est le leader européen en matière d'agriculture, les agriculteurs ne représentent plus que 3% de la population de l'Hexagone. Le monde agricole manque de bras mais, selon Le Figaro, 85% des Français ne savent pas que le secteur recrute. Pourtant, chaque année, près de 15 000 emplois ne sont pas pourvus.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Le métier d'agriculteur fait-il encore rêver ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo